Posted on 0 comments

Découvrez ce qu'est l'OPA en Bourse

Schématiquement, dans le but de prendre en possession de plus de la moitié d'une entreprise quelconque X, une société Y désireuse peut publier une OPA (Offre Publique d'Achat). Cependant, l'entreprise qui veut s'approprier de ces biens doit dans ce cas proposer une bonne offre généreuse. Le lancement d'une offre publique d'achat n'est possible que si l'entreprise qui veut vendre ses actions, est cotée en Bourse. La bourse vous intéresse et cherchez-vous à mieux comprendre le fonctionnement de l'OPA ? Dans ce cas, vous êtes au bon endroit.

Qu'est-ce que l'OPA réellement

Elle est une opération de la bourse qui amène deux entreprises à prendre des engagements qui amène une parmi elle à obligatoirement coter en bourse. En effet, lors de cette opération, les quelques actionnaires de la société boursière reçoit une proposition d'offre assez généreuse de la part de la firme ou l'entreprise qui désire passer à l'achat. Cliquez ici pour en voir plus.
Dans le processus, l'offre financière proposée par la société qui veut faire l'achat est supérieure, de 10 à 30 % à la valeur du cours de la société cible. Ainsi, l'OPA peut se dérouler de façon hostile ou amicale, sans doute, selon l'intention et la position des actionnaires de cette société cible. À cet effet, on distingue l'OPA amicale de l'OPA hostile.
On parle de l'OPA amicale, lorsque le conseil d'administration de la société rachetée et les actionnaires sont d'accord de l'exécution de l'opération. Dans le cas contraire, le conseil et les administrations peuvent refuser le prix et tout rejeter : on parle dans ce cas de l'OPA hostile.

Le déroulement d'une OPA

Le déroulement est constitué de plusieurs étapes. En effet, l'entreprise qui initie l'opération, dépose son projet de rachat chez l'AMF. Le projet doit mettre en évidence de façon claire et brève les points importants. Il s'agit des points tels que : le calendrier prévisionnel, les objectifs à atteindre, le mode de financement, le prix et le nombre d'actions enviées. De l'autre côté, la société initiatrice doit, elle aussi, évoquer les conséquences socio-économiques de son offre dans un rapport. Tout le reste du processus est important qui demande plus d'attention.